Entraineur de la R2 du Stade Pontivyen jusqu’à cette dernière saison, Jérome a signé au club avec l’intention de retrouver le plaisir de jouer. C’est donc un joueur expérimenté qui arrive au club ; a sein d’un groupe Sénior très jeune :

Bonjour Jérôme, tu signes donc au club cette année. Peux-tu te présenter en quelques mots ? Quel est ton parcours footballistique jusqu’ici ? 

Bonjour, j’ai 31 ans et je suis enseignant d’EPS depuis maintenant 7 ans. J’ai signé ma première licence à l’âge de 11 ans dans ma commune familiale à Saint-Thuriau, au club de la GGST. J’ai poursuivi au club du stade pontivyen de mes 13 ans à mes 18 ans où j’ai évolué en -18 ans DH et en sénior DRH. A l’âge de 18 ans, je suis parti en étude à Angers pendant 5 ans ou j’ai évolué à l’intrépide d’Angers, club de DSR à l’époque. A mon retour, j’ai repris une licence au club de Saint-Thuriau où j’ai coaché mes copains en sénior D1. Une second rupture du croisé antérieur et l’opportunité d’entrainer l’équipe réserve R2 du stade pontivyen a mis une petite parenthèse à mon rôle de joueur. 

Quel a été selon toi ta plus belle réussite dans le football ? 

Je considère comme ma plus belle réussite le fait d’avoir été capable de repasser en tant qu’éducateur et entraineur, dans les clubs où j’ai été joueur plus jeune. J’ai ainsi redonné le temps que les éducateurs, diigeants et bénévoles avaient pris pour moi à l’époque.

Tu as coaché pendant 4 ans au Stade Pontivien. Que retiens-tu de ces années de coaching ? 

Ces quatre années passées ont été superbes. J’ai retrouvé un club avec les mêmes valeurs que lorsque je l’avais quitté: familial, festif et chaleureux. Avec les U19, cela avait été plus compliqué car nous étions tributaire des équipes séniors en terme d’effectif, mais les garçons qui sont encore au club sont humainement de super mecs. En senior, je garderai en tête les parcours en coupe de france, notre invinciblité en coupe chaton qui dure depuis 2017, le bon bilan en championnat et les apéros d’après match. Cette saison à été particulière donc la frustration est forcément présente mais il y avait d’autres priorités…

Pourquoi avoir choisi Saint-Avé pour cette nouvelle saison ? 

J’ai eu une très bonne relation avaec Laurent, le président. Je suis une personne qui affectionne le partage humain et j’ai ressenti cela chez lui. C’est un club, qui selon moi, a une grande marge de projection et l’idée de participer à le faire grandir me motive. J’ai également remarqué que l’équipe était jeune, donc cela induit forcément une certaine dynamique positive au club que j’ai hâte de découvrir.

Te donnes-tu des objectifs pour cette année ? Tu ne prends pas d’équipe ?

La motivation de rechausser les crampons est très grande. J’ai hâte de redécouvrir le plaisir de s’entrainer librement sans cette « contrainte » réflexive que l’on a en étant entraineur. L’objectif est de faire partie du groupe R3, en s’en donnant les moyens dès la reprise. 
Concernant mon rôle d’éducateur ou d’entraineur, je souhaitais faire une pause puisque je fais cela depuis maintenant 17 ans. Je souhaitais également avoir plus de temps libre afin de profiter au mieux de notre petite fille qui vient d’arriver.

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *